Les corps subtils
et le champ énergétique humain


L’être humain est un champ vibrant, irradiant d’énergie. Même si la matière nous semble solide, elle est formée d’énergie plus dense que les autres formes énergétiques. En fait, plus le mouvement des particules ralentit, plus dense est la matière. C’est ainsi que le corps physique constitue la forme la plus dense de l’énergie humaine. Plus on s’éloigne du corps, plus l’énergie s’élève en fréquence et plus elle devient subtile.[1]

Plus nous évoluons, apprenons de nos expériences et intégrons ces acquis dans notre vie quotidienne, plus notre conscience s’élargit. Notre corps est représenté sur plusieurs champs de conscience. Chacun des corps subtils interagit avec les autres ! Cela veut dire que mes pensées agissent sur mes émotions et que celles-ci à leur tour influencent mon corps physique et, par les signaux de mon corps physique, j’interprète et comprends ce qui se passe dans d’autres sphères de conscience. Tout est relié.

[1] West, Andrée. Le Toucher Thérapeutique, p. 104.  



Description des corps subtils


1.     Le corps physique

Le corps physique est la forme d’énergie la plus dense du corps humain. C’est la raison pour laquelle il est aussi facile de le repérer par mes cinq sens. Il est la manifestation dans la matière des autres champs plus subtils de conscience, le produit final des champs subtils. C’est avec mon corps physique que j’apprends à me connaître, expérimente et réalise mes prises de conscience.

Le corps physique est une mine d’or de connaissances et un outil formidable de transformation. C’est souvent par lui que je débute mes recherches et que je vis les résultats de mes prises de conscience.

 
2.     Le corps éthérique ou champ vital

C’est la couche qui suit immédiatement le corps physique et en épouse les contours. Son épaisseur est d’environ 2 à 7 centimètres et peut varier en fonction de l’état de santé de la personne. Son aspect fait penser à de la fumée d’un gris bleuté. Il représente l’émanation de toutes les interactions biologiques, organiques, biochimiques…[1] C’est le corps éthérique qui maintient les activités de la vie du corps physique. La présence d’un membre amputé peut donc être perçue de façon énergétique sur le plan éthérique, même si ce membre n’existe plus sur le plan physique. C’est le corps éthérique qui alimente le corps physique en énergie. Sans le prãna, le corps physique meurt rapidement. Il m’indique ma vitalité. L’environnement, les habitudes de vie d’une personne, ses pensées, ses émotions ont une influence directe sur ce champ d’énergie. C’est ce corps qui transmet l’information des autres plans à mon corps physique. C’est le plus facile à « voir » des corps subtils.

 
3.     Le corps émotionnel ou astral

C’est le monde des désirs. Le désir est le premier germe de la manifestation de la volonté. C’est aussi le monde le l’attraction et de la répulsion. Comme son nom l’indique, c’est ici que je retrouve les angoisses et les peurs, les désirs et les frustrations. Ce champ d’énergie peut prendre de l’expansion en fonction de l’intensité de l’émotion vécue, des pensées et des intentions d’une personne. Il se situe entre une vingtaine de centimètres et un mètre cinquante du corps. Il est le miroir des émotions, désirs, passions, attachements et de l’humeur passagère. Toute  l’histoire de notre vie affective y est inscrite et il est fortement conditionné par nos pensées. Il peut aussi être influencé par les ondes d’émotions provenant des champs d’autres personnes, tout comme il peut lui-même en influencer d’autres. Il est fortement coloré et même si plusieurs couleurs sont là, une couleur de base est présente et peut changer au fil du temps selon mon évolution intérieure. C’est peut-être le corps énergétique qui influence le plus ma vision du monde : il déforme et colore ma pensée.

 
4.     Le corps ou champ mental

Il est le siège des pensées, images mentales, intérêts, aptitudes mentales à visualiser, rationaliser, conceptualiser… C’est aussi à cet endroit que l’on retrouve les formes-pensées (idées alimentées de façon répétitives et constantes, avec beaucoup de force, de clarté, de précision et avec une grande détermination [2], très souvent inconscientes). Certaines sont formées des désirs, des rêves, d’autres, sont formées par mes préjugés, idées fausses et croyances erronées. Le champ mental peut rayonner jusqu’à 2 mètres du corps physique. On y retrouve deux plans distincts : le mental inférieur qui représente le mental concret, la raison, la logique, la capacité d’analyser, de discriminer… et le mental supérieur qui est en lien avec les vérités spirituelles, les facultés intuitives, le pouvoir de création. Il est à la jonction de l’esprit et de la matière. Les couleurs que l’on y retrouve sont principalement le jaune, le blanc et aussi le bleu.

 
5.     Le corps causal ou champ intuitif

Non limité par l’espace-temps, il me donne accès à la connaissance directe, instantanée de l’Univers, à la mémoire et à la sagesse universelles. C’est dans ce champ que je peux trouver la source des malaises et maladies qui proviennent de la vie intra-utérine ou des vies antérieures. Il s’étend jusqu’à 2 à 3 mètres et il représente ma dimension spirituelle. C’est le plan des « causes », celui qui explique les événements de mon quotidien, qui me renseigne sur mon karma. Il est le miroir de mon évolution spirituelle, de l’ensemble de mes acquis, de vie en vie. Il subsiste après la mort.

 
6.     Le corps bouddhique ou de l’esprit divin

Ce corps correspond à des niveaux de conscience très élevés. Je parle ici de conscience christique et bouddhique. Il est aussi appelé plan supra-mental. Il « régit les interactions et toutes les actions de l’ensemble des membres de tous les règnes du cosmos ».[3]   C’est par ce plan que j’accède au plan divin.

 
7.     Le corps atmique ou plan divin

C’est le plan de Dieu. C’est par lui que je réintègre la conscience de Dieu.  C’est à partir de ce corps que je prends pleinement conscience que je suis Un avec l’Univers, que je suis reliée au Tout et que le Tout est relié à moi.
 

[1] La science des chakras, Daniel Briez 
[2] Idem 
[3] Idem 


J'aimerais recevoir Gratuitement l'Infolettre

Le sujet ?
La Conscience au Quotidien

Votre adresse courriel
Votre prénom
Puis


Je vous promets d'utiliser votre adresse courriel uniquement pour vous envoyer notre Infolettre.