Le Toucher Thérapeutique
un toucher pas comme les autres


Le toucher thérapeutique est une forme d’imposition des mains qui nous provient des enseignements d’une infirmière et professeure états-unienne nommée Dolores Krieger et de sa collaboratrice Dora Kunz. C’est dans le cadre de son doctorat, au début des années 1970, que madame Krieger décida de vérifier les effets de l’imposition des mains sur les humains.

Les deux femmes se sont adjoint la collaboration de plusieurs médecins et chercheurs spécialisés en allergies, immunologie, neuropsychiatrie et en biochimie, notamment le Dr Bernard Grad, biochimiste montréalais du Allan Memorial Institute, qui effectua pendant plus de trente ans des études sur les effets de l’imposition des mains sur les plantes, les souris et les rats, les bactéries, les levures, etc.

C’est l’un des soins énergétiques les plus scientifiquement étudiés et documentés. Cette pratique est d’ailleurs reconnue par plusieurs associations d’infirmières à travers le monde, dont le Québec, le Canada et les États-Unis.

En plus de la pratique privée, il est également utilisé dans de très nombreux centres hospitaliers à travers le monde. On pratique et enseigne le toucher thérapeutique dans plus de 68 pays. Il a été au programme de plus de 80 universités états-uniennes depuis 1975.

Ses applications thérapeutiques :

  • Diminue l’anxiété, les tensions, le stress
  • Soulage la douleur (chronique, arthrite, chirurgie, céphalée, fibromyalgie, brûlure, accouchement…)
  • Accélère la cicatrisation des plaies et des fractures
  • Ramène la tension artérielle à la normale
  • Stimule le système immunitaire
  • Modifie les éléments sanguins du receveur (hémoglobine et enzymes)
  • Amoindrie les effets secondaires de la chimiothérapie et après les opérations.
    Calme les patients en psychiatrie et les rend plus coopératifs.
    Réconforte les mourants
  • Apporte une détente et une relaxation profonde
  • Diminue l’agitation chez les gens atteints de la maladie d’Alzheimer
  • Induit des émotions positives de joie, de sérénité, de vitalité, de bien-être
  • Soulage les maladies psychosomatiques
  • Accélère le processus d’auto-guérison

Contre-indications

  • Personne qui ne veux pas recevoir de toucher thérapeutique
  • Personne sous l’effet de l’alcool ou la drogue
  • Personne agressive ou en colère
  • Cas lourds de psychiatrie, si l’on n’est pas formé pour ce genre de clientèle

Postulats du toucher thérapeutique

  1. Toutes les sciences de la vie reconnaissent l’être humain comme étant un système énergétique ouvert et complexe.
  2. L’énergie, chez l’être humain en santé, circule de façon équilibrée et symétrique.
  3. La maladie est un déséquilibre dans le champ énergétique d’un individu.
  4. L’être humain est enclin à se transformer et dépasser ses conditions de vie.

Une séance complète de toucher thérapeutique dure environ de 30 à 60 minutes. Le soin peut durer que quelques minutes seulement selon le temps disponible, l’intensité ou la gravité de la situation, ou encore selon le ressenti et l'expérience du donneur. Dans le cas des bébés ou de jeunes enfants ainsi que des animaux, la durée de la séance est réduite car ces derniers réagissent beaucoup plus rapidement que les adultes. Quelques minutes suffisent très souvent.

La personne qui reçoit garde ses vêtements, nul besoin de se dévêtir. Il est cependant recommandé d’enlever montre, bijoux, ceinture, verres, chaussures pour un plus grand confort et une meilleure circulation de l’énergie.

Le toucher thérapeutique n’exige pas de toucher la personne directement. Les mains se déplacent au-dessus du corps sans besoin de les déposer. Certains praticiens (et patients également) préfèrent être touchés véritablement, pour faciliter la présence à ce qui se passe, pour le simple fait de sentir des mains chaudes et rassurantes sur soi, parce que le contact physique reste encore un moyen de connexion à l’autre. Il est bien entendu que certaines zones du corps ne sont pas touchées directement (organes génitaux et seins) par respect pour l’intimité des gens et pour éviter les malentendus et distorsions possibles.

Il y a quatre étapes dans le toucher thérapeutique :
1. Le centrage et l’enracinement.
2. L’évaluation du champ d’énergie.
3. Le balayage.
4. La réharmonisation du champ d’énergie avec les mains, la pensée, le son, la couleur…

Et, au besoin, la réévaluation du champ d’énergie.


J'aimerais recevoir Gratuitement l'Infolettre

Le sujet ?
La Conscience au Quotidien

Votre adresse courriel
Votre prénom
Puis


Je vous promets d'utiliser votre adresse courriel uniquement pour vous envoyer notre Infolettre.