Usages de
l'Aromathérapie Spirituelle


Massage
Je mélange une huile végétale biologique de qualité avec l’huile essentielle que j’ai choisie. Je peux utiliser plus d’une huile essentielle tout en utilisant une infime quantité (½ à 1 % maximum).

Massage de l’aura
Je dépose une goutte d’h.e. (je peux utiliser plus d’une h.e., donc une goutte de chacune) dans la paume de la main. Je frotte les mains ensemble et je les place sur la tête du receveur pour établir le contact.

Par la suite, je déplace les mains au-dessus du corps jusqu’à ce que je trouve une zone vers laquelle mes mains sont attirées.

J’effectue des mouvements circulaires, de balayage ou bien je reste immobile, selon mon intuition. Je peux également faire des mouvements lents de lissage, de caresses au-dessus de tout le corps.

Si je termine avec ce soin, je touche la personne à la fin (en général aux pieds) pour l’aider à revenir lentement, certaines personnes s’endorment pendant ce soin.

Onction
Je choisis quelques gouttes d’h.e. de Romarin, de Genièvre ou de Vétiver comme protection de la foule, avant de travailler avec un client ou lorsque j’ai une situation menaçante à affronter.

J’applique à ce moment-là l’huile sur le plexus solaire dans le sens contraire des aiguilles d’une montre.

Je peux utiliser l’huile essentielle sur la tête, au niveau du cœur, sur les mains ou les pieds, selon ce que je choisis de travailler (par exemple, de la Rose au niveau du cœur ou de la Lavande au niveau de la couronne).

Les personnes très malades et/ou en phase terminale, sont très réceptives à l’onction.


Brûleur et diffuseur
Le brûleur d’h.e. a l’avantage d’être peu dispendieux et non bruyant, avec un certain charme à cause de la bougie allumée. Par contre, il a le désavantage de chauffer l’huile, ce qui peut changer l’arôme des huiles utilisées.

Il faut également vérifier de temps à autre si l’eau ne s’évapore pas trop vite sinon, les gouttes d’huile collent au fond du réceptacle. Il ne faut pas acheter de contenant en métal car cela altère les huiles essentielles.

L’autre alternative est le diffuseur d’h.e. Il est plus coûteux et bruyant mais il a la particularité de projeter dans l’air de fines gouttelettes d’h.e. Il peut parfumer et changer l’odeur d’une pièce rapidement (odeur de cigarette, de cuisson; énergie négative, après un événement déplaisant; préparer une pièce pour la méditation, un atelier, un soin; favoriser la créativité).

Bain rituel
J’ajoute quelques gouttes (trois au maximum) dans l’eau du bain. Pour les h.e. très odorantes comme le Jasmin, le Néroli et la Rose, une goutte suffit.

Je choisis un moment où je ne serai pas dérangée.

Je m’intériorise et j’émets une intention pour ce bain spécial. Je n’utilise pas ce bain pour me laver, je le fais avant au besoin.

Je pratique ce genre de rituel pour marquer une transition entre deux activités différentes (entre le ménage de la maison et une période de méditation par exemple) ou après un moment désagréable, un bain de foule, un choc, pour faire une coupure.

Je garde ce genre de rituel pour certaines occasions. Répété régulièrement, il perd rapidement son aspect spécial.

Inhalation
Je dépose une goutte d’h.e. ou d’Invocation (encens liquide créé par Aigle Bleu) sur un mouchoir, un bout de tissu, et je respire profondément avant de procéder à un soin, à une méditation, une visualisation. Je respire à nouveau lorsque je termine la séance. J’évite de respirer directement à la bouteille.

Encens et fumigation
La fumigation est traditionnellement utilisée par les autochtones pour purifier, se préparer avant un événement, lors d’un rituel, pour amener à l’état de transe, implorer la bénédiction.

Les herbes les plus utilisées sont la Sauge, le Cèdre, le Foin d’odeur et le Genévrier. Elles sont en général brûlées dans un coquillage ou une poterie ininflammable.

Le feu est attisé à l’aide d’une plume d’aigle mais parfois aussi d’une plume d’oie (tradition celte).

Je purifie la pièce en présentant la fumée dans les quatre directions : nord, sud, est et ouest.

Il est important d’ouvrir les fenêtres et d’aérer pendant que je « sauge », que je fumigue, si je le fais à l’intérieur. Les ions positifs sont ainsi expulsés à l’extérieur ainsi que, possiblement, les énergies désagréables que je préfère savoir hors de chez moi, de mon lieu de travail et autres endroits fréquentés.

Pour ce qui est des encens, j’évite les encens en bâton, rarement de qualité. À moins de connaître leur provenance, j’utilise des résines et des poudres que je fais brûler sur des pastilles de charbon (Myrrhe, Boswellie, Benjoin …)

Traitement à distance
J’utilise les h.e. lorsque je prie pour une personne, lorsque je transmets un traitement à distance.

Je dépose alors une goutte dans mes mains ou sur mon cœur. J’inhale une goutte sur un mouchoir avant de commencer ou je fais brûler de l’encens avant ou pendant.

Cristaux
J’utilise les h.e. ou Invocation pour purifier, amplifier l’énergie d’un cristal.

Je dois pour cela bien connaître le cristal que j’utilise afin de bien choisir l’huile essentielle à utiliser. Je peux faire la même chose pour un bijou, un cadeau, un objet symbolique.

J'aimerais recevoir Gratuitement l'Infolettre

Le sujet ?
La Conscience au Quotidien

Votre adresse courriel
Votre prénom
Puis


Je vous promets d'utiliser votre adresse courriel uniquement pour vous envoyer notre Infolettre.